Mots-clés


Khalid Alayoud, chercheurs en migration et les mineurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Khalid Alayoud, chercheurs en migration et les mineurs

Message par fakir le Jeu 16 Mar - 14:09

Khalid Alayoud,  chercheurs en migration et la caravane des mineurs de calais

La caravane des mineurs marocains du Nord-Pas-de-Calais fait escale à Agadir

La caravane des mineurs marocains du Nord-Pas-de-Calais est arrivée, lundi soir à Agadir, dernière étape d'une tournée entamée, le 2 novembre dernier, avec au programme une riche palette d'activités sociales et culturelles destinées à jeter la lumière sur une partie de l'immigration marocaine en France et à en préserver la mémoire collective.

Placée sous le signe " la mémoire au service des droits de l'Homme", cette manifestation a débuté par le vernissage d'une exposition de photos de mineurs marocains dans les houillères françaises et d'échantillons de leurs outils de travail dans les descenderies de charbon.

La cérémonie d'ouverture, qui a eu lieu au siège de la Chambre de commerce, d'industrie et de services d'Agadir, a été ponctuée par la projection d'un documentaire intitulé "Les gueules noires racontent le charbon", réalisé par Khalid Alayoud, de l'Association des chercheurs en migration et développement (ACMD), où l'on apprend le contexte de recrutement et les conditions de travail de ces milliers d'immigrés marocains partis en France par vagues successives durant les années 1960.

Dans une allocution de circonstance, le président du Conseil régional Souss-Massa-Drâa, Brahim Hafidi, a mis l'accent sur l'importance de cette caravane qui remet au goût du jour le contexte du recrutement massif des mineurs marocains, tout en jetant la lumière sur leurs souffrances physiques et leurs déchirements psychologiques, exacerbés par les problèmes de l'éloignement, de la langue et de la culture.

Le président de l'Université Ibn Zohr d'Agadir, Omar Halli, a souligné la pertinence de cette démarche destinée à sensibiliser le grand public à une étape cruciale dans l'histoire de l'immigration marocaine, relevant que l'Université a mis en place trois masters spécialisés en matière de migration, dans la perspective de permettre aux chercheurs d'approcher différemment cette problématique "avec le recul requis, quoiqu'elle soit constamment porteuse de douleurs et de braises".

Même son de cloche du côté du président du Conseil régional des droits de l'Homme (CNDH, Agadir), Mohamed Charef, pour qui cette caravane contribue à promouvoir la culture des droits humains en travaillant sur la mémoire, particulièrement dans une région comme le Souss, historiquement connue pour être une zone exportatrice de migrants.

Ceci est d'autant plus vrai, a-t-il noté, que l'on devrait réfléchir à la création d'un "musée de la migration", le Maroc étant en passe de devenir un pays d'émigration après avoir longtemps été un pays de passage.

Le président de l'Association des mineurs marocains du Nord-Pas-de-Calais (AMMN, France), Abdallah Samat, a donné un aperçu sur le contexte de la création de cette ONG, ses objectifs et ses principaux centres d'intérêt.

De fil en aiguille, la vice-présidente de l'AMMN, Josette Breton, a indiqué que la création de cette Association est née de l'absence de la moindre trace sur les mineurs marocains dans un musée mis en place, il y a 15 ans, dans la région du Nord de la France, rappelant au passage la publication, depuis, de plusieurs ouvrages sur les mineurs marocains, d'une pièce théâtrale et la réalisation d'au moins trois films sur ce phénomène.

Outre des visites guidées de l'exposition, les travaux de cette caravane, qui se poursuivra jusqu'à samedi, s'articuleront autour d'une série de conférences-mémoire, traitant notamment des possibilités de partenariat entre les associations locales et les ONG françaises, les perspectives de collaboration entre les collectivités marocaines et celles du pays d'accueil, l'histoire de l'immigration marocaine et l'apport des migrants au développement.

Les organisateurs prévoient également des bilans gratuits de santé par une équipe de bénévole de médecins d'Agadir, la projection du film "Karama, Dignité" suivi d'un débat animé par la réalisatrice Marie Bonnard et la présentation d'une pièce théâtrale intitulée "Mémoire d'un mineur marocain dans les houillères du Nord-Pas-de-Calais".

Initiée en partenariat avec le CNDH, le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger et le ministère chargé de la Communauté marocaine à l'étranger et d'autres partenaires, cette caravane s'est déjà rendue à Ouarzazate, Tiznit, Taroudant région et à Guelmim et sa région.

source ccme.org
avatar
fakir
Admin

Nombre de messages : 101
Age : 69
Points : 57
Date d'inscription : 08/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum